Whoz recruteVoir les offres

Actualités

Baromètre 2021 : la digitalisation s’accélère

6 min

Baromètre 2021 - la digitalisation s’accélère

Découvrez ici la synthèse des résultats de l’observatoire du Digital Flow 2021, menée par l’institut CSA pour le compte d’Inetum (anciennement Gfi). Cette seconde édition, publiée au cours du dernier trimestre 2021, est avant tout un sondage annuel permettant de suivre l’évolution des enjeux de digitalisation dans les entreprises, tant du point de vue des salariés que des managers. Cette étude répond ainsi à la question suivante: « Quels sont les enjeux de la digitalisation des entreprises pour les dirigeants et les salariés ?”.

Accélération de la digitalisation en 2021

La précédente édition du baromètre montrait déjà l’importance de la digitalisation dans les entreprises. Le digital prenait alors déjà une place cruciale dans le quotidien des dirigeants et actifs occupés. Pour cette nouvelle édition, 2021 marque une accélération majeure dans les usages numériques. En effet, 81% des dirigeants d’entreprises ont déjà mis en place un plan de digitalisation, soit 13 points de plus que l’année précédente. 

Une hausse significative qui confirme aussi l’impact de la numérisation au sein des organisations de plus de 250 salariés où 100% d’entre elles ont pris le virage afin de s’adapter aux évolutions de leurs marchés.

+ 8%
78
%
des actifs occupés u003cstrongu003esont familiers du conceptu003c/strongu003e de digitalisation
+ 4%
55
%
des actifs occupés u003cstrongu003ejugent leur entreprise u0022en avanceu0022u003c/strongu003e en matière de digitalisation

Une augmentation importante se ressent dans la familiarité au concept de la digitalisation. Effectivement, 78% des actifs occupés soit un gain de 8 points par rapport à 2020. Une hausse qui montre que le digital fait partie intégrante de leurs activités quotidiennes. Plus de la moitié des actifs occupés ne trouvent pas leur entreprise en retard en matière de digitalisation (+ 4 points). 

Le digital impact l’activité des entreprises, c’est le ressenti de 79% des dirigeants d’entreprise et 71% des actifs On s’aperçoit que les plans de transformation prennent une véritable orientation stratégique au sein des directions. En 2021, c’est plus de 80% d’entre elles qui ont mené de nouveaux programmes de digitalisation. Pour les sociétés de plus de 250 salariés ce chiffre s’élève même à 100% ! Et plus en détail, pour 98% des dirigeants d’ETI et de grandes entreprises (+250 salariés) leur activité a été impacté par la numérisation.

Pour terminer ce chapitre sur l’accélération de la digitalisation, nous avons souhaité vous parler des secteurs impactés par la crise sanitaire. Au cours des 12 derniers mois, les 4 secteurs ayant démontré une capacité plus forte à adopter de nouveaux usages numériques sont : la construction (+4 points), le service (+9 points), l’industrie (+1 point) et le commerce (+10 points). Le secteur du commerce a su relever de nouveaux défis pour maintenir ses activités, et cette résilience lui permet de rattraper son petit retard sur ses confrères.

Statistique secteur les plus au fait de la digitalisation
Les secteurs les plus au fait de la digitalisation.

Bénéfices et leviers de la digitalisation

Tout comme l’année précédente, la digitalisation apporte de réels bénéfices aux entreprises pour s’adapter à son marché permettant de mieux répondre aux besoins de ses clients. C’est le bénéfice n°1 partagé par les dirigeants d’entreprise (78%) et le bénéfice n°2 par les actifs occupés (67%).

Selon les interrogés, les nouveaux usages du numérique sont des leviers de business essentiels pour optimiser la relation client (45%), mieux communiquer (27%) et mieux gérer les chaînes de production et la logistique (24%). 

Du côté des actifs occupés, le digital est perçu comme un levier de performance individuelle et collective. Quelques chiffres nous donnent des indications quant à l’impact du numérique sur la gestion des ressources humaines menées en 2021 : pour 68% le digital leur a permis de gagner en autonomie ; ils sont aussi 65% à avoir amélioré leurs conditions de travail ; et 64% d’entre eux ont favorisé la collaboration dans leurs activités.

Pour favoriser l’usage du numérique au sein des entreprises, 81% des managers estiment que les outils digitaux doivent être adaptés aux besoins de leurs collaborateurs et 79% aux besoins de leur entreprise.

En comparaison à 2020, ce sont les attentes en termes de partage de vision et d’enjeux sur les programmes de digitalisation qui connaissent un déclin : 69% en 2020 à 54% en 2021. C’est un constat positif ! En effet, les sociétés semblent avoir pris le virage de la transition numérique et ces défis sont intégrés auprès des équipes.

Transition écologique et numérique

La transformation digitale est de plus en plus identifiée et associée aux projets de mutations éthiques et sociétales.. 50% des dirigeants et 58% des actifs occupés pensent que le digital a un impact positif sur l’environnement. Un entrepreneur sur deux estime même avoir réduit son empreinte environnementale au travers de nouvelles technologies. Dans le secteur de l’industrie nous notons que ce sont 75% des dirigeants qui voient le digital comme une opportunité de réduire sa consommation énergétique.

Statistique impacts de la digitalisation sur la transition économique et durable
Les impacts de la digitalisation sur la transition économique et durable.

Les solutions numériques ont des impacts directs sur la transition écologique qui rendent les entreprises plus responsables. Les enjeux de transparence, d’évolution et de développement ont une place centrale dans la réalité quotidienne des dirigeants et des actifs. Plus de la moitié des dirigeants estiment devoir être transparents dans la gouvernance de leur société et les stratégies à mener. Quant aux actifs occupés, 46% d’entre eux attendent de leur entreprise qu’elle privilégie le développement de l’emploi local et qu’elle fasse appel à des fournisseurs locaux.

La RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) demeure ainsi un défi de taille à relever pour les années futures. Au-delà des actions connues relatives aux « écogestes » (gestion des déchets ou d’économie de ressources) il y a de nouvelles actions à identifier et suivre. Le véritable enjeu des années à venir est de réunir les préoccupations environnementales et les usages du numérique au sein des organisations pour mener leur transition digitale responsable.

La sensibilisation et la formation des salariés se révèlent être un levier fort pour développer une conscience collective des usages digitaux responsables et favoriser les nouveaux comportements.

 Aujourd’hui, l’ère post-transformation ouvre de nombreuses opportunités pour faire du digital un levier d’impacts positifs au sein des organisations. Cela marque la nécessité d’une adaptation permanente aux nouveaux besoins et usages.


Pour aller plus loin