Transformation de l’industrie et impacts sur les ESN et l’ingénierie

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
alt=""

La crise de la covid-19 a fortement impacté le secteur industriel. La reprise n’est pas la même pour tous les sous-secteurs. Par exemple, le secteur de l’aéronautique reste fortement impacté. Et il le sera pendant plusieurs années, malgré une dynamique d’investissement de nouveau à la hausse. La transformation numérique est donc incontournable. Quelles sont les priorités de transformation ? Quels impacts pour les ESN et les sociétés d’ingénierie ?

La transformation digitale du secteur industriel

Le secteur industriel a deux enjeux clés : 

  • Gagner en compétitivité sur le court terme; 
  • Se préparer d’ores et déjà à une éventuelle crise sur le moyen / long terme.

Pour répondre à ces enjeux, les entreprises du secteur n’ont pas d’autre choix que de se transformer digitalement pour optimiser leurs coûts. Le marché des services IT devrait donc continuer de bénéficier d’une croissance autour de +5% dans les années à venir. Si la situation est plus hétérogène pour les sociétés d’ingénierie, elles ont cependant une opportunité remarquable de se transformer également pour accompagner au mieux leurs clients et gagner elles-même en résilience.

Réduction des coûts : une priorité absolue pour le secteur industriel 

La crise de la covid-19 aura permis de constater à minima deux choses fondamentales : 

  • À une époque où la société évolue à une vitesse exponentielle, des phénomènes imprévisibles peuvent avoir des répercussions durables et à grande échelle. 
  • Dans ce contexte, les besoins de transformation ne peuvent plus être remis au lendemain.
La transformation du secteur industriel doit s’accompagner d’une réduction des coûts.

Sévèrement touchés par la crise, les industriels se donnent pour priorité absolue de réduire leurs coûts. Ce qui est de bon augure pour le cloud. Auparavant, les entreprises du secteur étaient en résistance face au cloud, notamment pour des raisons de sécurité. Toutefois, la situation actuelle les pousse à changer d’état d’esprit. Sous la pression budgétaire, le cloud devient une solution pertinente dans une optique d’optimisation des coûts mais aussi de fluidification des processus.

Transformer les chaînes d’approvisionnement  

Les projets IT qui permettront d’atteindre ces objectifs seront donc privilégiés dans les mois et années à venir. Un point d’honneur sera mis à rendre l’ensemble des processus plus fluides et interconnectés. Mais s’il y a bien un domaine à transformer urgemment, ce sont les chaînes d’approvisionnement. Leur transformation numérique doit permettre de gérer la reprise en cours, mais également de faire face à d’éventuels futurs bouleversements. Le secteur industriel doit être mieux préparé aux crises à venir. 

Quels impacts pour les ESN et les sociétés d’ingénierie ?

Se transformer pour un staffing plus rapide, plus précis, plus rentable 

Encore une fois, la transformation ne sera possible que si elle rime avec réduction des coûts. Autrement dit, il est possible que nous assistions à une vague de “massification”, en défaveur des petites et moyennes entreprises. Afin de bénéficier d’économies d’échelle, les entreprises du secteur industriel devraient solliciter un même fournisseur pour répondre en grande partie à leurs besoins. 

Dans ces conditions, certaines entreprises de services IT tireront leur épingle du jeu. Ce sont les ESN qui seront capables de transformer les systèmes d’information des industriels. Ce sont celles qui seront également capables de s’engager dans de grands contrats d’externalisation à des prix concurrentiels. 

Les ESN ont donc l’opportunité de se transformer pour un staffing optimal : plus rapide, plus précis, plus rentable. Elles ont un écosystème riche de compétences, qu’elles doivent faire valoir plus que jamais. Autrement dit, la transformation des ESN signifie d’abord leur donner les moyens d’accéder beaucoup plus rapidement à tout leur écosystème : consultants internes, freelances, partenaires français et étrangers. Leur transformation signifie aussi qu’elles sont capables de réaliser en un temps record les meilleurs arbitrages de staffing : c’est-à-dire identifier des profils compétents, disponibles, et au meilleur taux. Heureusement, il existe aujourd’hui des solutions adaptées pour répondre à ces enjeux.

Sociétés d’ingénierie : les nouvelles technologies pour rebondir rapidement

Les perspectives de croissance sont hétérogènes pour les entreprises d’ingénierie. C’est une France à deux vitesses qui se dessine lorsqu’on analyse l’évolution de l’activité par région. Cependant, quels que soient leurs enjeux, les sociétés d’ingénierie sont amenées à se transformer elles-même pour être en mesure d’accompagner leurs clients et de gagner en résilience. 

Leur transformation doit d’abord leur permettre d’anticiper l’évolution du marché et ses conséquences sur leur activité. Aujourd’hui, les nouvelles technologies permettent d’exploiter et d’analyser toutes ces données. Plus concrètement, cela signifie avoir une projection des résultats (comme le CA ou la marge), ou encore des couvertures de besoins en temps réel pour mieux comprendre l’offre et la demande de compétences. 

alt=""
Se transformer, une nécessité pour positionner plus rapidement les bons ingénieurs.

La transformation digitale des sociétés d’ingénierie doit ensuite leur permettre de positionner beaucoup plus rapidement les bons experts. Par exemple, les progrès en matière d’intelligence artificielle rendent désormais possible l’accès en temps réel à des cartographies des compétences et aux différents profils des ingénieurs de l’entreprise. 

Enfin, la transformation des sociétés d’ingénierie doit rimer avec reskilling et formation continue. Avec une activité hétérogène en fonction des sous-secteurs industriels, de nombreux ingénieurs se retrouvent sur le banc. Cela doit être une opportunité de les faire monter sur des compétences stratégiques. Les reportings de l’offre et de la demande rendue possible par les nouvelles technologies sont des outils essentiels à l’identification des compétences d’avenir, et à la construction de plans de formation pertinents. 

Anticipation, agilité, performance… Les sociétés d’ingénierie ont tout intérêt à bénéficier du potentiel des nouvelles technologies pour rebondir plus rapidement et être mieux préparées à l’avenir. 

Avec la transformation du secteur industriel, cela impacte indéniablement les ESN et sociétés d’ingénierie dans leur propre évolution digitale. Et cela offre des perspectives fabuleuses en matière de performance opérationnelle !

Pour aller plus loin

[Livre Blanc] La transformation digitale des entreprises de prestations intellectuelles

Partager cet article
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Plus d’articles

Transformation de l’industrie et impacts sur les ESN et l’ingénierie

CSM

Marketing Service Client Expérience ClientEtudes Clients Gestion de projets Conduite du changement

Christine a travaillé plus de 12 ans dans l’édition de logiciels et a développé une forte appétence pour la culture des données et la connaissance client. D’un bon relationnel, elle apprécie être au contact des autres et apporter le soutien nécessaire en vue de leur satisfaction.

Les petits plus

Christine a travaillé plus de 12 ans dans l’édition de logiciels et a développé une forte appétence pour la culture des données et la connaissance client. D’un bon relationnel, elle apprécie être au contact des autres et apporter le soutien nécessaire en vue de leur satisfaction.